Les côtes de la Norvège

La côte norvégienne est longue, très longue et seuls deux départements ne possèdent aucune façade maritime. Elle offre, du sud au nord, des paysages très variés et d'une grande beauté.

Sa découverte peut se faire par la route ou par la mer, et il est impossible de dire laquelle de ces deux formules est la plus séduisante. Chacune à son charme et vous apporte des sensations très différentes.

En tout cas, la côte norvégienne réserve bien des plaisirs à tout le monde, que vous soyez pêcheur, plaisancier, sportif, ou simple touriste à la recherche de beaux paysages.

Côte rocheuse au tomber du soleil

Des îles Lofoten jusqu'aux fjords du sud, la côte norvégienne offre des spectacles grandioses au coucher du soleil.

Au sud, la côte abrite une multitude de petits villages pittoresques aux maisons blanches et aux ports de plaisance animés, tels que Risør ou Mandal. Quelques criques abritent de jolies petites plages de sable où il fait bon se baigner ou paresser au soleil. Par endroit, cette côte devient rude et rocheuse et offre des paysages extrêmement sauvages comme c'est notamment le cas au niveau du phare de Lindesnes.

Dans le coin de Flekkefjord, le paysage se durcit : quelques fjords commencent à apparaître. Mais, ce n'est qu'à partir de Stavanger et en remontant vers Kristiansund que la côte se déchire et que de grands bras de mer s'enfoncent profondément dans les terres, se frayant un passage au milieu des montagnes et donnant naissance à de magnifiques fjords. Sur cette portion de côte, la ville de Bergen constitue une étape obligatoire. Les pêcheurs y seront au paradis, d'autant que la pêche dans la mer et dans les fjords est gratuite.

Au-delà de Trondheim, la côte continue à être très décousue et forme un très bel archipel où la pêche est, dit-on, miraculeuse. Le rivage y abrite quelques 12 000 îles et de nombreux villages de pêcheurs. Au niveau de Sandnessjøen, on a une vue splendide sur une chaîne de montagnes aux sommets enneigés : les Sept Soeurs.

Puis, au niveau de Narvik, arrive enfin le clou du spectacle : les Iles Lofoten et les îles Vesterålen, véritable joyau de la mer de Norvège. Imaginez des eaux turquoises ou émeraudes dans lesquelles se reflètent des sommets enneigés et bordées de rivages verdoyants où paissent des moutons et ponctués de petites cabanes de pêcheurs en bois rouge. A voir absolument !

Toute cette côte peut se découvrir depuis la route car celle-ci en suit les méandres, obligeant à de maintes reprises l'automobiliste à prendre des bacs (gratuits) pour poursuivre sa route ou à emprunter de longs tunnels pour traverser une montagne. La route est généralement étroite, longe les fjords ou les surplombe, vous offrant alors des vues vertigineuses.

Une autre façon de la découvrir, c'est de la longer en bateau. La flotte de l'Express Côtier (Hurtigruten en norvégien) est idéale pour cela. Elle part de Bergen et longe la côte jusqu'à Kirkenes (presque à la frontière russe). Le bateau fait halte dans une bonne trentaine de ports et, entre autres, sur les îles Lofoten. Cette formule "omnibus" est très bien car on peut ainsi s'arrêter où l'on veut, visiter, puis prendre le bateau suivant pour poursuivre sa route. Bref, c'est à la carte. Si vous souhaitez emprunter l'Express Côtier pendant la haute saison, à savoir de mai à septembre, et que vous désirez une cabine, il vaut mieux réserver à l'avance.

www.000webhost.com